IMG_4257

L’Esprit Unique

Pour le Shinto, la religion plurimillénaire du Japon souvent traduite par la Voie des Dieux, chaque être vivant possède un Esprit unique : ichi rei. Du simple caillou à l’être humain le plus accompli, cet esprit résulte du degré de développement de quatre âmes que tout être vivant possède : l’âme sauvage, l’âme d’harmonie, l’âme joyeuse et l’âme mystérieuse.

Le tama, l’âme, réside en toute chose, du minéral à l’être humain, en passant par le végétal ou l’animal. La différence se situe dans le degré de développement de chacune des quatre âmes : un caillou aura une âme sauvage prédominante, alors qu’un être humain aura les quatre âmes développées et équilibrées.

 

IMG_4271

Les quatre âmes

Les deux premières âmes (sauvage et harmonieuse) agissent à un niveau inconscient et génèrent la matière sur laquelle les énergies conscientes (intellectuel et spirituel) vont faire apparaître la vie. Selon le Shinto Yamakage, ce sont ces énergies qui vont provoquer des étincelles tourbillonnantes qui, en fonction de leur nombre, vont constituer un minéral, un végétal, un animal de rang inférieur ou un animal de rang supérieur.

 Ces quatre âmes ont chacune une fonction bien particulière, elles coexistent et agissent indépendamment et composent les quatre aspects de l’être humain (physique, émotionnel, intellectuel et spirituel). Les deux premières âmes se situent au niveau de l’inconscient, alors que les deux autres sont du domaine du conscient.

  • L’ara mitama, traduit par l’âme sauvage, brute, fruste, indisciplinée, grossière, gouverne le corps physique (os, muscle, intestins). Elle est source de vitalité, de volonté et d’énergie.
  • Le nigi mitama, l’âme d’harmonie (qui dirige les fluides du corps que sont le sang et la lymphe) est la contrepartie de la précédente, permettant la bienfaisance, le calme, la tolérance et la largesse d’esprit.

A ces deux âmes inconscientes succèdent les deux âmes conscientes :

  • Sachi mitama , l’âme joyeuse, équilibre les fluides corporels et les hormones, permettant de s’harmoniser avec l’univers, d’avoir une forte richesse émotionnelle et sensibilité humaine et artistique.
  • Kushi mitama, l’âme mystérieuse est celle qui gouverne la vie des êtres humains : son développement permet l’intuition, , le sens spirituel, la sagesse pratique, le raisonnement intelligent, la richesse d’esprit et l’équilibre physique. Elle est la source de la transformation des êtres humains, permettant d’aller jusqu’à l’aperception, perception accompagnée de réflexion et de conscience.

La somme de ces quatre âmes, représentant chronologiquement les aspects physique, émotionnel, intellectuel et spirituel, va donc constituer l’Esprit unique (Ichi rei) de chaque être humain.

 

IMG_4328

Equilibre des âmes

L’abondance de chacune des quatre âmes  permet la constitution d’un Esprit Unique fort et équilibré, mais l’excès ou la faiblesse de l’une ou l’autre d’entre elles va provoquer des perturbations de l’être humain, une maladie physique ou psychologique. Les tableaux ci-dessous donnent quelques clés sur l’impact de l’équilibre, l’excès ou la faiblesse  de chacune des quatre âmes :

 

Niveau

Âme

Equilibre

Inconscient

  • Ama mitama 
  • âme sauvage, brute
  • courage
  • physique

 

  • métabolisme osseux et musculaire sain

Inconscient

  • Nigi mitama
  • âme d’harmonie
  • intimité
  • émotionnel

 

 

  • bonne santé physique
  • bon fonctionnement endocrinien
  • tempérament calme et magnanime
  • largesse d’esprit
  • forte tolérance
  • empathie

Conscient

  • Sachi mitama 
  • âme de joie
  • bienfaisance
  • intellectuel

 

  • Richesse émotionnelle
  • Sensibilité aigue
  • Tempérament artistique

 

Conscient

  • Kushi mitama 
  • Ame de mystère
  • Spirituel
  • Sagesse

 

  • Intuition
  • Sens spirituel
  • Sagesse
  • Autodiscipline
  • Richesse d’esprit
  • Equilibre physique

 

 

Niveau

Âme

Excès

Inconscient

Ama mitama 

 

âme sauvage, brute

 

 

  • perte de la raison et de la sensibilité
  • augmentation anormale du désir sexuel
  • grossièreté
  • culte du soi
  • esprit de compétition

Inconscient

Nigi mitama

 

âme d’harmonie

 

  • hyperactivité
  • sensibilité à des mauvaises influences ou pensées
  • égocentricité

Conscient

Sachi mitama 

 

âme de joie

  • Sautes d’humeur, hystérie
  • Caprices et passions éphémères
  • Auto-complaisance
  • Avidité
  • Conflit

Conscient

Kushi mitama 

 

Ame de mystère

 

  • Hypersensibilité
  • Psychose, folie
  • Foie et rate ultrasensibles, d’où diabète et pression sanguine élevée

 

Niveau

Âme

Faiblesse

Inconscient

Ama mitama 

âme sauvage, brute

 

  • problèmes de santé
  • perte de désir d’agir
  • développement des émotions négatives
  • goût de se plaindre et de voir des problèmes partout.

Inconscient

Nigi mitama 

âme d’harmonie

 

  • vieillissement prématuré de l’esprit et du corps
  • haine

Conscient

Sachi mitama 

âme de joie

  • Perte de sensibilité
  • Incapacité à l’émotion
  • Apathie
  • Indolence, léthargie
  • Sentiment d’insécurité
  • Dépression

Conscient

Kushi mitama 

Ame de mystère

 

  • Faible volonté
  • Baisse de la capacité à avoir une pensée ou action cohérente
  • Perception de soi réduite
  • neurasthénie, amnésie

 

 

La personnalité de chacun d’entre nous peut donc se définir par l’équilibre interne (âme ni trop, ni trop peu développée) et externe (équilibre par rapport aux autres âmes) des quatre âmes. A la limite, si notre âme sauvage est en excès on reste à l’état de caillou, incapable de développer les autres âmes, et donc d’avoir un esprit équilibré. A l’opposé, si l’âme de mystère est excessive, cela peut nous amener à un état de psychose.

 

un esprit quatre ames

 

Il est intéressant de pouvoir mesurer notre propre esprit en fonction de nos quatre âmes : le courage peut devenir esprit de compétition ou culte de soi, la volonté d’harmonie peut basculer dans la haine, l’amour peut devenir conflit, et la sagesse peut se transformer en folie. Nos quatre âmes doivent être équilibrées entre elles, mais également à l’intérieur de chacune d’elles.

 

IMG_4300

Esprit Unique : Esprit du Soleil Droit

Cet Esprit unique issu de nos quatre âmes, qui est notre « vrai moi », est appelé nahohi mitama (l’esprit du soleil droit).   C’est le kami intérieur présent en chacun de nous, esprit-enfant du kami créateur de l’univers.

Bien que souvent traduit par dieu ou divinité, le terme kami a plutôt le sens d’esprit. Dans la religion shinto, Les kamis sont les différents esprits qui ont créé le monde, mais ils sont aussi présents dans la nature, les animaux, les forces créatrices de l'univers, dans les esprits de personnes décédées. Motoori Norinaga a donné une définition du terme kami : « Tout être qui possède certaines qualités  éminentes sortant de l'ordinaire, ou qui est impressionnant de nature, est appelé Kami. » Un arbre majestueux peut donc être un kami, tout comme un superbe rocher ou une montagne, un couché de soleil, une rivière… Dans le Shinto Yamakage, il est dit que « le corps humain lui-même, dans son état naturel et pur est un kami. »

Cet état naturel et pur de notre corps est souvent oublié en raison de notre vie quotidienne, des sollicitations et préoccupations de la vie moderne. Pourtant, en chacun de nous existe toujours le kami intérieur, esprit-enfant du kami créateur de l’univers, pur et sage. Comme l’enfant intérieur (psychanalyse), la bouddhéité (bouddhisme), l’Esprit Saint (chrétienté) ou la lumière de l’inconscience (Arigato Zen), notre kami intérieur (shinto) reste souvent caché ou occulté, empêchant l’expression du Vrai-Moi, étouffé par le Moi-Ego.

 

La méditation Chinkon

Pour reprendre contact avec notre kami intérieur, le vrai-moi, le koshinto (shinto ancien) propose une forme de méditation appelée Chinkon (méditation à ne pas confondre avec les rites dont l’objet est d’apaiser l’âme d’un défunt) permettant la réunification du kami et de l’être humain.  Chinkon signifie « calmer l’âme », les kanji du mot Chinkon pouvant aussi se lire mitama shizume (apaisement de l’âme).  Cette forme de méditation est par définition très liée à la religion Shinto, mais elle possède de nombreux points communs avec beaucoup d’autres formes de méditation quelles que soient leur origine ou philosophie.

La méditation Chinkon permet de renouer le lien entre le Vrai-moi (pur) et le Moi-ego (monde relatif et conflictuel), permettant de ramener nos quatre âmes (shikon) désorganisées ou déséquilibrées vers un état de Un-Esprit (Ichi rei), serein et accompli. Pour cela, Chinkon permet de fixer notre âme errante et dispersée au niveau du hara (ou chufu, tanden, point situé sous notre nombril), centre du corps physique et centre de la conscience. La méditation permet de reprendre contact avec notre kami intérieur, de retrouver un « cœur-esprit pur et brillant », réunifiant le kami et l’être humain, l’esprit et le corps.

Oriibu, le 9 octobre 2017

IMG_4373

photos (c) oriibu 2013 (n'ayant pas de trouvé de photos illustrant le ichirei shikon, j'ai mis des photos du santuaire shinto Heitate, île de Kyushu, préfecture de Kumamoto)

 

Source principale :

  • Shinto, sagesse et pratique, Motohisa Yamakage, éditions Sully, 2012 (publié en anglais sous le titre « The Essence of Shinto, Japan’s Spiritual Heart, édition Kodansha  International, 2006).

Autres sources :