goma1

C’est au temple Arigato Zen que j’ai eu la chance et l’honneur, de participer à une cérémonie de feu menée par Soho Machida sensei.

Ce temple a été créé très récemment (2017) à Gotemba, sur une colline qui fait face au Mont Fuji, par Soho Machida, moine bouddhiste zen de l’école Tendai et Docteur en Philosophie, qui a par ailleurs initié la méditation par la Voix Arigato Zen depuis une quinzaine d’année. Cette forme de méditation, basée sur le mantra de gratitude « Arigato » (merci en japonais) n’est pas religieuse (tout le monde peut pratiquer Arigato Zen, quelles que soient ses croyances), mais ses racines sont clairement bouddhistes.

goma2

Au sommet de la colline, il y a un grand bâtiment permettant l’étude et la méditation face au Mont Fuji, et surtout le Temple Arigato Zen. Construction moderne, les quatre murs de ce temple sont faits de verre, permettant de l’extérieur d’en voir chaque détail, et de l’intérieur de voir tout l’environnement. C’est très étonnant, surprenant et magique, et en ce jour de février 2018, c’était bien la première fois que je voyais un tel Temple !

goma3 goma4

Et c’est là que Soho Machida et son assistante Chisato Sakai ont réalisé une cérémonie du feu pour Yoko et moi, indicible honneur sans doute dû à nos modestes efforts pour diffuser Arigato Zen en France... Inutile de vous dire que ce fut un instant hors du temps dont il est quasiment impossible de raconter par de simples mots la magie et la puissance. Je vais donc me contenter de donner quelques explications sur ce rituel du Feu…

goma7 goma9

goma11 goma8

Le rituel du Feu, appelé Goma, est spécifique au bouddhisme ésotérique dont la plus ancienne école du Japon est le bouddhisme Tendai, considéré comme le berceau du bouddhisme japonais.  Particulièrement mystique et puissant, ce rituel se fait en priant Fudo Miyoo (Acala). Seul un prêtre ayant reçu la transmission peut appeler ainsi Fudo Miyoo, le bouddha courroucé, symbole de la sagesse immuable, à se manifester dans les flammes issues du rituel, dans le but de sublimer les passions.

goma15

Le prêtre, ici Soho Machida, invite Fudo Miyoo à s’incarner dans les flammes en récitant le sûtra du Lotus de manière envoûtante, parfois aux sons du tambour que joue l’assistante, au son du bol tibétain ou du poisson de bois, parfois au son de la conche dans laquelle il souffle. Il pratique de nombreux mudras (positions symboliques des mains), brûle de l’encens, alimente le feu.

goma21 goma20

goma19 goma18

goma17

Le feu de Fudo Miyoo purifie l’Esprit, détruit les énergies négatives, les mauvaises pensées et les désirs néfastes. Dans le feu seront brulées les plaquettes sur lesquelles nous avions préalablement écrits nos vœux les plus chers, les transmettant ainsi à Fudo Miyoo.

goma13 goma12

goma11 goma10

Dans l’émission télévisuelle Sagesses bouddhistes  (L'école Tendaï des moines du mont Hiei, 15/03/2015), Uhehara Gyosho, maître du temple Tendai Isaki-Ji, précise : « L’être humain a des mauvais penchants comme la colère, l’envie, la jalousie. En les brûlant dans les flammes de la Sagesse, on les élimine. Voici le sens de la cérémonie du Feu. »

goma22

J’ai donc eu la chance de vivre une expérience extraordinaire grâce à la rencontre, il y a maintenant plusieurs années, avec Soho Machida sensei et la méditation par la Voix Arigato Zen. La magie et la puissance de ce rituel du Feu s’est d’ailleurs manifesté 10 jours plus tard quand, de retour en France, j’organisais une séance de méditation Arigato Zen. Les participants me dirent ensuite qu’ils avaient ressenti une énergie très puissante, et certains me dirent avoir vu du feu, des flammes… Je pense que Fudo Miyoo,  rencontré quelques jours auparavant au Japon,  était présent ce soir là à Bordeaux…

goma23

Olivier

photos (c) Oriibu, février 2017

Pour en savoir plus sur Arigato Zen: